Bilan 18 mois d’actions Paris 20e

Chers Amis,

Je suis heureux de vous adresser, en pièce jointe, mon bilan de 18 mois d’action dans le 20ème arrondissement. Cette période pré estivale est l’occasion de faire une pause en prenant le temps de relire les événements de ces derniers mois.
Depuis de nombreuses années, la situation de la Droite dans notre arrondissement n’était guère brillante. Les querelles et les ambitions personnelles, les divisions, l’absence de leader ont conduit notre famille politique au naufrage. Nous étions le seul arrondissement parisien à ne plus avoir d’élus de Droite au conseil municipal !

En décembre 2013, Nathalie Kosciusko-Morizet me confie la tête de liste aux élections municipales de mars 2014. Beau challenge que nous réussissons à relever ensemble avec 6 élus et un score de plus de 31% des voix que nous n’avions pas connu depuis longtemps. Je tiens à nouveau à vous exprimer ma profonde gratitude car sans vous, rien n’aurait été possible…

Depuis, nous avons reconstruit notre famille politique. Ma ligne de conduite a toujours été de privilégier l’Union, seule voie possible pour la reconquête. Nous avons une permanence – notre maison commune – située au 10 rue des Montiboeufs. Les militants, qui la fréquentent, sont de plus en plus nombreux, enthousiastes et actifs. Nous avons un programme qui ne cesse de s’enrichir (réunions militantes, tractages, états-généraux du 20ème, cafés politiques, séances de formation, commissions de réflexion, réunions publiques, diners conviviaux, etc.). Je vous avoue être fier de nos succès collectifs et du travail réalisé ensemble. Soyez-en tous sincèrement remerciés.

Au conseil d’arrondissement, nous devons faire face à une gauche sectaire et idéologue. Avec mes collègues élus du 20ème, nous menons ensemble un rude combat d’opposition à la maire socialiste et à sa majorité. Cela est indispensable car nous voyons nos quartiers se dégrader peu à peu. Montée de l’insécurité, trafic de drogue, saleté de nos rues, incivilités, politique d’assistanat, ghettoïsation…

Au plan national comme au plan local, la politique de la gauche nous entraine dans une spirale du déclin, il suffit pour cela de constater les effets néfastes de la politique de Monsieur Hollande pour le Pays.

La France a perdu confiance dans ses valeurs fondatrices. Elle n’a plus de grande ambition, plus de vision de son avenir. Il faut réveiller la France, elle s’endort doucement, renonce à sa grandeur, à ses valeurs, à son histoire, à son rayonnement. Il faut retrouver un élan enthousiaste et une ambition partagée, seuls capables de faire accepter au pays les réformes qui ne peuvent plus attendre.

Je suis convaincu que la politique est d’abord un engagement de service qui nécessite courage et convictions même si la Droite en a parfois manqué. Parce que je suis quotidiennement confronté au réel dans mes engagements (familial, professionnel, associatif et politique), je privilégie le bon sens et la recherche du bien commun. C’est le sens de mon action publique depuis 25 ans, celui d’un engagement total au service des autres. Car à quoi servirait la politique si elle ne permet pas d’améliorer la vie de chacun ?

Je crois également au devoir d’exemplarité des élus et je m’impose un comportement respectueux de mes valeurs éthiques. Les affaires qui défraient régulièrement la chronique font le lit des extrêmes. Nous devons nous engager en politique pour donner et non pour recevoir. C’est au prix de cette exigence que nous regagnerons la confiance et l’estime des Français et des habitants du 20ème.

Dans ce combat, je ne ménage pas ma peine. Mon action politique me prend environ 30h par semaine, en plus de mon activité professionnelle. Mais j’ai besoin de vous. Il est d’abord indispensable que vous renouveliez, si vous ne l’avez pas encore fait, votre adhésion aux Républicains. Vous connaissez les difficultés financières de notre parti. Depuis 18 mois, je finance intégralement la vie militante du 20ème sur mes propres deniers personnels comme je l’avais fait pour la campagne municipale. Payer le loyer de la permanence, le téléphone, l’électricité, l’assurance, les timbres et les enveloppes, financer les apéritifs militants ou les buffets des Etats Généraux…m’a déjà coûté plusieurs dizaines de milliers d’euros.

Comme le prévoit la loi, je viens de créer un micro-parti, la France en Mouvement, pour financer mes actions politiques. Si vous estimez que mon combat vaut la peine d’être soutenu, vous pouvez m’adresser un don par chèque libellé à l’ANF-FEM (Association Nationale de Financement – La France En Mouvement). Votre don ouvre droit à une déductibilité fiscale de 66% comme pour les associations.

Vous pouvez compter sur mon engagement total au service du 20ème.

Merci de tout cœur.

Atanase PERIFAN

Télécharger la brochure ci dessous:

La Reconquête Républicains 20e