• Journal
Journal

Journal

La partie du journal intime de Raymond Queneau qui est aujourd'hui présentée au public ne constitue un tout que par la c ontrainte des événements extérieurs : ce que Roland Dorgelès appela « drôle de guerre », c'est-à-dire la période 1939-1940. À l'origine elle fut écrite sans idée de publication. Il s'agit d'un mémorial personnel vécu au jour le jour. Presque toute sa vie Queneau a consigné ses réactions quotidiennes. La sincérité et le primesaut font la valeur de ces pages, très étonnantes pour les lecteurs des poèmes et des romans, où Queneau - homme très secret - ne se livrait pas. Nous avons ajouté à ce journal un texte, Philosophes et voyous, qui se rapporte à la même époque et qui avait été publié dans Les Temps Modernes. Voir la suite

  • 2070706621

  • Gallimard

  • Blanche

  • Blanche